Déménager avec son chat sans le stresser

Comment bien se préparer : Prendre un nouveau logement avec son chat, peut vite dégénérer : crise de coryza, disparition de son animal si on ne prend pas quelques précautions.

Gérer le stress

Si vous êtes ici, c’est que vous souhaitez le bien être de votre animal. Mais vous stressez déjà à l’idée que ça se passe mal. Trop tard, il ressent vos sentiments d’angoisses accentués par une effervescence inhabituelle à ranger et à empiler des cartons.  Peut être votre chat va t‘il même se déclencher une crise de coryza (je l’ai vécu) pour évacuer le surplus de tension, mais cela va à nouveau entretenir votre stress : la boucle est bouclé.

Chat Ninja at Home

Partons du bon pied:

Si vous prenez quelques précautions, cela se passera très bien. Et plus vous vous serez préparé, plus votre compagnon sera prêt aussi à occuper les nouveaux lieux, vous sentant confiant dans ce bouleversement.

Calme et bien être pour votre chat:

Première des choses, prévoyez lui une pièce à part entière dans votre nouveau logement  (si vous le pouvez, sinon votre futur chambre ou salle de bain). Une pièce ou il n’y aura pas de passage, ni trop de bruit du au va et vient, déplacement de mobilier, etc.
Dans cette pièce, mettez des objets qu’il connait (jouets, couvertures, couchage) et rajoutez des objets avec votre odeur. Faites lui un vrai nid douillet auquel il pourra se raccrocher  psychologiquement,  dans ce lieu qui ne comporte encore aucune odeur connu. Fermez la porte et faites passer la consigne que personne ne le dérange.

L’adaptation :

Le déménagement est fini, vous vous retrouvez seul ou en famille avec votre animal, il est temps d’aller le voir, calmement. Rassurez-le, désormais, vous pouvez laisser la porte. Ne le forcez pas à sortir de la pièce. Il doit d’abord se sentir en confiance, et il sortira de lui-même et commencera sa visite des lieux. Laissez-le enfermer dans votre maison entre une semaine et quinze jours. Il doit s’approprier votre nouvelle maison, marquer son territoire en se frottant sur les meubles et murs avant de s’aventurer  à l’extérieur.

Premier pas à l’extérieur

Avant son repas, sortez, et laissez la porte ouverte, il doit sortir de lui-même. Suivez-le du regard, et passer un moment à faire le tour de l’habitation. Rappelez-le au bout d’un temps que vous jugerez avec l’appât ultime, le repas !

Retentez plusieurs fois l’opération, et laissez-le dès que vous le sentez prêt.